revv-valence

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Archives Tour du Monde Europe Autriche Allemagne


Autriche Allemagne

autricheDes petites nouvelles depuis Vienne (non ne me posez pas la question, je ne sais pas ce que deviennent les valses de vienne...) ou je suis hébergé chez Ossie et Brigit qui me font des concerts privés a la guitare et me font faire des mouvements de Tai Chi au petit matin (et tenez vous bien : avant le petit dej... avec ensuite plongée dans un baquet d eau froide...)
Quelques photos ici
Donc j´en était resté au voralberg ou je faisais une petite halte bien méritée chez mes amis Roland et Yoko. J ai profite de la présence dune table de Ping pong pour initier un jeu tres amusant : celui qui perd au "TischTennis" fait le repas du soir. j ai donc passé 4 jours a jouer au ping pong et a faire la cuisine... (Bon c est pas vrai on a aussi fait de l escalade et du VTT)
Et comme je manquais a Coco, il a décidé de revenir une petite semaine se faire les mollets entre l´Autriche et l'Allemagne.
Donc départ au petit matin avec Coco et Roland pour le FlexenPass, a 1780 m (départ de 500 m) montée finale assez prisée par les Autrichiens et les Suisses, a cause des ses pare-avalanches impressionnants (exploités il me semble dans plusieurs James Bond). Je vous le deconseille donc un dimanche, par beau temps : c est la sortie obligatoire des ferraris, porsches, harley et autres de la region...
Heureusement redescente sympa dans la vallee de Lech (Lechtal), sur une piste cyclable : la Lechtal Radweg de Steeg a Reutte.
Le lendemain bivouac en attendant que la pluie cesse (une journee entiere...), ce qui nous a permis d'étudier de près les moeurs des vaches, qui sont finalement très joueuses et surtout très curieuses.
Après le départ de roland (sous la pluie), nous prenons avec Coco la direction de l Allemagne au bout de la vallée, avec une bonne et une mauvaise surprise.
La mauvaise : la piste cyclable engloutie sur 30 mètres par une riviere qui a débordé. Trois leçons a retenir dans ce cas :
Leçon n°1 : toujours écouter les hollandais a vélo qui ont fait demi-tour et disent que ça ne passe pas.
Leçon n°2 . ne jamais écouter un bourguignon a vélo qui dit que ça passe avant meme d avoir mis un pneu dans l eau.
Leçon n°3 : toujours enlever ses chaussures et ses chaussettes quand on finit par écouter un bourguignon a vélo qui dit que ça passe.
L'excellente surprise en revanche : le superbe château de Neuschwanstein sur la route, celui qui a servi de modèle a celui de belle au bois dormant chez Disney... Si Si il existe, avec d ailleurs une superbe montée de 2 km que deux touristes français ont donc décidé de gravir a velo, tels de preux chevaliers, afin de délivrer la princesse. Bon au final, pas de princesse, juste une vendeuse de souvenirs... (N écoutant que notre courage, nous avons donc délivré de leur joug quelques cartes postales...). S ensuit alors toute la traversée de la baviere, avec un véritable dedale de pistes cyclables : Bodensee to Konigsee radweg, Mozart Radweg, Inntal Radweg...
Mention Speciale pour la Benedikt Radweg : après avoir suivi celle ci durant des kilomètres, j ai compris en arrivant a Marktl qu il s agissait d une piste en l honneur du pape Benoit XVI, originaire de la region... La piste passse notamment devant sa maison natale a Marktl..
Bon plus sérieusement, a part Neuschwanstein, mention spéciale pour le cloître et l abbaye de Benediktbeuern tres impressionnant et beaucoup moins frequenté. Avec plusieurs rencontres tres sympa la bas. Par exemple Christian le jardinier, qui nous fait passer dans les coulisses du petit museum d histoire naturelle du cloitre, pour nous montrer les elevages de reptiles, et autres insectes bizarre (assez inattendu dans un tel lieu), ou encore Evropia (Europe !), charmante vendeuse d origine grecque qui nous a fait découvrir les thés du cloître. Elle était épatée par mon projet de tour du monde a velo ("Je vois souvent des reportages sur des fous qui font ce genre de choses a la télé, mais c est la première fois que j en rencontre un en vrai !"). Bon en meme temps elle va se lancer dans son propre projet : monter une herboristerie dans le village voisin.
En tout cas plus on approche du danube, et plus il y a de cyclocampeurs. Ainsi, pres de Rosenheim, un arret au camping de Schechen nous permet de rencontrer un couple d Italiens qui fait Budapest Milan a velo et un couple de Suisses qui apres avoir roule en Asie, font Istanbul Berne...
UN detail amusant lors de la traversée de la baviere : dans chaque village, un mat de plusieurs mètres de haut illustre tous les corps de métiers présents dans la citè. Il est remis a jour tous les premiers mai (précisions d une habitante interrogée sur la route : a ne pas confondre avec la hongrie ou l'on trouve des mats plus petits et décorés dans les jardins de certaines maisons. cela veut dire cette fois qu il y a une fille a marier dans ce foyer...)
Après avoir quitté coco (Mais il reviendra !!) je continue seul sur l Innradweg, direction Passau, afin de rejoindre le Danube. Arrivé au fleuve, on change de registre : beaucoup de circulation fluviale, belles pistes cyclables de chaque cote et bacs pour faire traverser les velos lorsqu il n y a pas de ponts !
Le tout avec une chaleur écrasante, mais avec toujours des plages, des lacs ou de petites rivieres pour se baigner.
Mention Spéciale a la famille Pierre de Grenoble, rencontrée en chemin : Partis a vélo de Bale, avec leurs trois filles, Richard et Berengere vont rouler tout l ete jusqu a la Mer Noire !!! (leur blog c'est par la . http://europeaveloenfamille.over-blog.com/). Sous un orage violent, nous avons pu montrer a tous le camping nos talents pour la débrouille : avec juste deux baches, quelques morceaux de ficelle et la bonne volonte de trois adultes et trois enfants, on peut arriver a... pas grand chose, sauf de repartir trempés se réfugier chacun sous sa tente (avec la consolation d avoir realise une sorte d oeuvre d art inachevée, genre christo qui aurait essaye d emballer un bâton...).

Toute la traversee de l Autriche le long du Danube permet de traverser pas mal de villes et villages sympathiques, avec toujours des eglises incroyables et des forteresses surplombant le fleuve, et partout des plages avec des autrichiens qui se baignent. C est assez frequenté mais c est vraiment joli.

Comme je vous le disais au début, je suis donc a Vienne depuis plusieurs jours, et je découvre cette très belle ville et ses habitants très sympathiques. Je vous conseille notamment la baignade sur la DonauInsel, immense ile réservée aux velos et piétons sur le danube, au coeur de la ville. Juste un detail a savoir : si vous voyez une zone marquée FKK, il faut juste savoir que c est l abréviation passée dans le langage courant de FreiKorperKultur (la culture du corps libre...). Moi je ne savais pas...
Au programme egalement, une visite des appartements de Sissi (ils parlent meme de son sejour a Madere), du palais de Schonbrunn, des realisations Art Nouveau de otto Wagner, etc
Et pour finir, visite de la SargFabrik, un habitat communautaire tres bien fait, avec jardins en commun sur le toit, piscine, sauna et laverie communs, studios de musique et salle des fetes en aces libre pour les habitants, et meme cuisine et salle a manger geantes, pour organiser des repas du soir en commun. Superbe concept.
Bon sinon pour finir mes petites galères quotidiennes : Après 2000 kilomètres, j ai donc réussi a casser mon compteur (mais bon c était un vieux), j ai également cassé la béquille (pourtant je la pensais vraiment increvable).  J ai également réussi a égarer ma super casquette et mes gants de vélo... Enfin, j ai goûté aux joies des attaques de moustiques et de taons. Le taon teuton est très teigneux : il arrête de vous poursuivre si vous dépassez les 20 kilomètres heure... et revient avec ses copains des que vous redescendez vers les 18 km/h...
Bon il faut que je vous laisse, je les entends qui arrivent...