revv-valence

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille


Costa Rica Panama

Envoyer Imprimer PDF

Bonjour a tousroute
Voici la fin de mes aventures en Amérique centrale. Je pédale actuellement au Pérou ! Dans la dernière Newsletter je vous avais donc laissés à la frontière avec le Costa Rica.
Les PHOTOS c´est par ici...

Si vous vous souvenez, je voyage désormais en bonne compagnie, avec Mike, un américain Barbu et l´homme le plus Zen que je connaisse. Et je voyage avec Elif, une turque à vélo très impressionnante. Le Costa Rica c´est très joli, mais c´est aussi beaucoup plus cher que le reste de l´Amérique centrale. Apparemment le pays est d’ailleurs surnommé la Suisse de l’Amérique centrale.... Aussi nous décidons de ne pas trop trainer avec mes camarades de vélo.

A peine entrés au Costa Rica, nous testerons l hospitalité des Bomberos, ou nous rencontrerons un couple de cyclistes brésiliens bien sympathiques, André et Karla
qui retournent au Brésil après un passage en Europe. Karla possede  la petite sœur de ma Frida comme bicyclette ! Nous les abandonnerons après deux jours, car ils se dirigent vers la cote pour Tamarindo. Nous continuons jusqu’a Nicoya ou la croix rouge nous offrira des chambres, l accès a la cuisine et le wifi ! J en profiterai pour faire réparer ma tente chez un tapissier qui m’offrira un morceau de cuir marque Alain d un cote et Frida de l autre... un nouvel ornement pour mon vélo ! A Jicaral Juan Luis nous offrira de nous héberger chez lui, et nous serons l attraction du village... Le lendemain matin lèvés aux aurores pour aider la famille d en face a préparer les petits pains pour la vente sur le marché, le tout dans un superbe four a bois. Je deviendrais un pro des rouleaux et des empenadas au sucre et fromage. Nous enchainons avec le ferry a El Naranjo jusqu’ a Puntarenas. La nous rencontrerons Manuel, qui a voyagé pendant plus de six ans a pied et est un pro de la debrouille, il nous offrira des réchauds a alcool faits maison ! Nous continuons sur une route très jolie et après un arrêt a la très touristique Jaco, nous traverserons le fameux pont a crocodiles, ou des dizaines de bêtes énormes se prélassent sous l´œil des touristes.


Ensuite un petit détour sur une piste et des petits villages nous amènent jusqu’au Laughing gecko ' Finca Amanecer, un lieu incroyable ou Elena Ross, américaine, vit depuis 20 ans au milieu d une superbe jungle de bambous. Nous l aiderons à nettoyer la propriété et a faire de la peinture, et nous aurons droit le soir a des soirées films et pop corn! Si jamais vous passez par la et voulez vous reposer ou faire du volontariat www.fincaamanecer.comequipe
Nous croiserons la un autre couple a vélo, du pays basque, Erik et Garbi, très sympas.
Nous enchainerons avec un tout petit peu de volontariat cette fois a Uvita, Chez Patrick, dans un lieu appelé l´Eden. Il a aménagé un lieu incroyable, sorte de retraite avec de nombreuses plantes, des oiseaux incroyables, des bassins  avec des nénuphars, et de nombreux poissons. Nous testerons aussi pendant quelques jours le régime raw food, très intéressant. Nous aiderons à récolter les plantes aquatiques qui lui servent de base pour cultiver des champignons.
A Uvita même nous rencontrerons un nombre incroyable de cyclistes Rob et Regula, du pays de galles et de suisse, Axel, un Allemand, Menno, des pays bas...
Sur la route nous croiserons aussi le sympathique Willy, allemand en camping car qui tue le temps en attendant que sa femme le rejoigne. Véritable baroudeur qui a roulé sa bosse partout dans le monde, www.gruene-minna-auf-weltreise.de/
A Palmar Norte nous serons hébergés par Carlos et Myriam, le frère et la belle soeur de Juan Luis de Jicaral. Nous leur cuisinerons des plats franco-turcs avec Elif et Mike... Mike Profitera d’ailleurs du Skate Park de la ville. Et nous serons même interviewés par le journal local
Sur la route plus loin nous ferons un stop pour dire bonjour a un excellent couple de français, Céline et Hubert, qui ont créé la Casa Del Arbol, un hôtel avec veritable maison dans l arbre. Nous aurons droit à un Baba au rhum fait maison. Le premier depuis des années pour moi. Ils songent aujourd´hui a changer d´endroit et sont en train de vendre. Mais si jamais vous passez par la !
Ils nous conseillerons de faire un arrêt un peu plus loin à la Raw treat, un projet de retraite et de permaculture autour de la Raw food.
La nous rencontrerons Mathias, Sébastien et Nico ou nous passerons une excellente soirée autour de la guitare, et a parler philosophie.
Matias connait le livre The four Agreements, qu’il adore, et me conseillera le livre de Eckhard Tolle, A new Earth... et je ne le remercierai jamais assez car j´adore ce livre. Si jamais vous cherchez de la bonne lecture.
Apres un arrêt a Ciudad Nelly, à la Cruz Roja, et un dernier passage au Maxi Pali, le supermarché local, nous passerons donc la frontière pour quitter le Costa Rica et entrer au Panama.
Au Panama, c est au nouveau les dollars, ceux ci ayant adopté cette monnaie. La pluie très forte nous empêche d avancer très vite, et sur la route Panaméricaine, avec le trafic, ce n est pas évident. Aussi nous finissons par demander l´hospitalité à une maison au hasard, et le propriétaire, très sympa, nous installera dans la maison en face, qui appartient à sa mère absente ! Nous rejoindrons ensuite David (c est le nom de la ville) ! La Protection civile nous laissera dormir dans un container adjacent, une expérience singulière. Nous rencontrerons ici également Kris, une américaine qui vit la avec son mari, et qui est fan de vélo. Elle nous hébergera pour la nuit et nous fera découvrir les environs. Nous lui donnerons quelques conseils pour ses premiers voyages à vélo !plage
Nous continuons sur la route, un arrêt dans un village nous permettra de rencontrer le prêtre Padre Jose qui nous laissera dormir dans l internat derrière l église, vide en ce moment.
Nous décidons de quitter la panaméricaine pour prendre la route numéro 5 qui va vers la cote, beaucoup plus calme. Cette route est un veritable bonheur, même si elle est très vallonnée. Bon par contre peu d options pour dormir, nous décidons donc de frapper a la porte de la base aéronavale, ou les militaires nous recevrons comme des rois ! Après nous avoir invités à diner, ils nous laisserons dormir dans un bâtiment vide... Il faut dire que la Base est sous la responsabilité ce jour la du Lieutenant Deborah Cortez, une femme très impressionnée par Elif et son voyage a vélo. Le matin pour notre départ ils nous offrirons des litres d eau minérale et un énorme sac rempli de barres de céréales, boissons énergétiques, lait et autre ! Un peu Noel pour nous !
Nous continuons sur la route très calme, ou il nous arrive d apercevoir des crocodiles en traversant les ponts  et des mygales sur la route. Nous passerons par Sona ou la police nous hébergera, puis continuons jusqu’a revenir a la Panaméricaine. Un petit Kiosque sur le bord de la route nous permettra de faire un brin de causette avec Amalia et sa fille, enchantées de discuter. Et la nous serons hébergés par... la maman du Lieutenant Deborah Cortez ! Comme quoi ca peut aider de connaitre des militaires ! Nous jouerons au Monopoly avec la famille, les enfants étant trop contents de trouver des adversaires ! Apres un arrêt à Penonome nous décidons d aller à la plage, ou nous rencontrerons la sympathique Gardénia et sa famille. Ils sont en charge de la petite église du village ou ils nous laisserons dormir. Le matin nous rencontrerons Omar, qui travaille au restaurant Pipas sur la plage tout au bout du village. Il nous proposera aussitôt de rencontrer le boss pour voir si nous pouvons planter la tente la bas. Aussitôt dit, aussitôt fait, et nous nous retrouvons dans un endroit paradisiaque  la tente plantée a 20 métres de la plage, le hamac entre deux cocotiers. Le tout en profitant des douches du restaurant, de la Slack Line, des chaises longues... Bon nous aiderons Omar pour le grand nettoyage de la cuisine. Et nous rencontrerons toute la sympathique équipe du restau, César, Cheche, Gabriel, Thomas, jean... Nous avons passé Noel la, excellent ! Il faut l avouer, nous avons failli rester toute la saison pour monter un stand de vente de crêpes sur la plage mais finalement ce ne s´est pas fait....
Durant mon arrêt a Pipas j ai aussi rencontré un couple de français très sympas, Benoit et Sarah. Celui ci est un incroyable après les marathons, il est devenu un pro des utltratrails et a parcouru le monde pour faire les courses les plus folles et les plus longues, sur plus d une centaine de kilomètres non stop ! Il me racontera quelques anecdotes impressionnantes.
Nous quitterons avec regret Pipa s et reprendront la route... ou nous croiserons des dizaines de mannequins en tissu remplis de paille sur la route. C est la tradition ici d avoir un mannequin a son effigie que l on brule le jour de l an pour se débarrasser du passé et commencer une nouvelle année a neuf. ! Nous serons hébergés par une famille de pécheurs qui serons très impressionnés par les figures en skate board de Mike !
Nous continuerons sur la route ou nous rencontrerons Christine, une française qui nous conseillera d aller a Coronado beach, une « gated community » ou le feu d artifice est très beau. Nous suivrons ses conseils et après avoir laissé les vélos chez les pompiers, très occupés par un incendie l après midi, nous irons profiter de notre réveillon du 31 décembre sur la plage à admirer tous les petits et grands feux d artifices qui ont lieu sur les kilomètres de front de mer.
Nous repartirons le lendemain, ce qui est une très mauvaise idée : le trafic le premier janvier est juste horrible, et nous tomberons même sur un groupe très éméché qui commencera à nous embêter alors que sommes arrêtés pour réparer une crevaison... Nous passerons Capira, puis La chorrera avant de prendre la route de Panama City...Nous passerons bien sur le fameux canal par le pont de Las Americas, mais ce n n’est pas la meilleure vue. Et il y a beaucoup de monde !

oiseau Apres le pont arrêt obligé au Skate Park. Selon Mike il a été désigné par l un des plus célèbres américains pour ce genre de construction, et il s éclatera comme un fou. Apres être passés au travers de quartier très populaires ou les gens nous redirigent sans cesse : « Surtout ne prenez pas cette rue la, vous allez vous faire dévaliser » ! Nous prendrons une chambre a l hôtel valencia, ou le proprio est très bike friendly. Un petit tour le long de la plage me permettra d admirer le monument en l´honneur de Ferdinand de Lesseps, français initiateur du canal de Panama. C est la que j apprendrai la tragédie de Charlie Hebdo. Un petit tour au nord nous permettra d atteindre un  joli parc naturel.
La nous irons nous renseigner aussi auprès des autorités militaires pour savoir s il est possible de traverser le Darien Gap. Car il est impossible de traverse entre le Panama et la Colombie, car il n y a aucune route officielle, et l épaisse jungle est réputée mal fréquentée...
Avec Elif nous décidons de trouver un bateau, tandis que Mike veut tenter sa chance et prendre la direction du Darien. Nous quitterions donc notre sympathique compagnon américain pour prendre la direction de Colon.
La bas, nous tombons en pleine cyclovia du dimanche et l´association cycliste locale nous interviewera et nous donnera a manger... puis nous ferons le tour du port industriel pour essayer de se trouver un bateau de marchandises ou un bateau de pécheurs. Peine perdue. Nous traverserons même sans le savoir des quartiers chauds, et les policiers du port a la sortie se demanderont comment nous avons pu traverser et ressortir vivant ! Bref après une nuit chez les sympathiques pompiers, nous optons pour le tout nouveau ferry, affrété par une compagnie italienne, qui fonctionne depuis quelques mois seulement.
A avoir embarque les velos (25 dollars) nous prenons place, une nuit de traversée et en route pour la Colombie.
Je vous raconte ca très vite !
Alain

pont

Mise à jour le Vendredi, 25 Septembre 2015 16:04