Colombie

Vendredi, 25 Septembre 2015 12:20 Alain
Imprimer

Bonjour a tous,chapeaux

Comme d'habitude je suis très en retard sur les news. Voici mon récit de Colombie, mais la je suis déjà en Argentine !

Les PHOTOS c est par la :

D'abord la Colombie j'ai beaucoup aimé ! (quels pays je n'ai pas aimés me direz vous ?) Les gens que j'ai croisés étaient vraiment très accueillants. Et c´est un peu le paradis du velo en Amérique du sud. Il y a énormément de cyclistes qui vous aident et vous conseillent. Et je ne vous raconte pas la quantité de magasins, si vous avez besoin de pièces de rechange, c'est le moment de refaire le plein. J'en ai profité pour changer mes pneus, ma chaîne, ma pompe, des habits de vélo, j'en passe et des meilleurs... Et ils ont la culture du marchandage, donc il y a toujours moyen de baisser les prix.

La Colombie est d´autant plus le paradis du vélo que lors de mon passage dans le pays ce fut le 4e Forum Mondial de la Bicyclette a Medellin FMB4. J ai donc changé mon itinéraire pour pouvoir y assister. C´était très sympa, j´ai écrit un petit article pour Roulons en ville a vélo.

 

Durant ces jours j'ai fait plein de rencontres d'associations cyclistes et de voyageurs du monde. J'ai notamment rencontré le groupe En BiciArte de Cali qui m'ont ensuite accueilli dans leur toute nouvelle Casa de Ciclista, m'ont emmené partout lors de leurs sorties dans la ville et m'ont permis de participer au projet Pinte tu Bicicarril ou l idée est de sortir le soir pour peindre ses propres pistes cyclables dans la ville.

Intéressant de voir que les cyclistes du monde entier ont  des problèmes similaires... et forment une communauté très active et très fraternelle.

Pendant que j´y suis, un coup de chapeau aux Alliances françaises de Medellin et de Cali qui m'ont permis de faire des présentations de mon voyage. Merci donc a Mara, Jony et Alain a l AF de Medellin et merci a Ariane et Philippe de Cali. Et Merci a Helene Osmont, de l'organisation du FMB4 (Et désolé pour les associations FUBicy et AF3V pour qui je devais faire un peu de promotion sur le salon mais dont la documentation s´est perdue dans le courrier colombien...)

Merci aussi à la bibliothèque du Parc Belen de Medellin qui m´a permis de faire ma première présentation entièrement en espagnol... Je crois que je m´en suis à peu près bien sorti. Après une heure les gens ont compris que je m'appelais Alain et que je faisais du vélo... 

La Colombie c´est également le paradis aussi pour les instruments de Musique. Ils fabriquent des guitares à Bucaramanga, du coup elles sont à un prix défiant toute concurrence. Je me suis dit que je n étais pas a quelques kilos près...

Juste un petit conseil en Colombie le café est très bon et pas très cher, mais demandez bien un "tinto" si vous voulez un café noir, si vous demandez juste un café vous vous retrouvez avec beaucoup de lait et du sucre... Ils ont aussi la culture de la "ñapa"  en gros des que vous achetez à boire ou parfois à manger ils vous resservent systématiquement.

Un petit tour des villes que j´ai bien aimées sur mon trajet : 

Cartagena : très joie ville au bord de la mer avec un centre colonial impressionnant. compagnie

Barranquilla: avec Elif nous avons eu droit a un avant goût du carnaval, l'un des plus importants du monde après celui de Rio !

Barichara : très mignonne petite ville coloniale très calme. J'ai beaucoup aimé.

Bucaramanga : Une ville très occupée ou j´ai retrouve Natalia que j'avais croisée deux ans auparavant à Sadhana Forest en Inde et qui est prof d anglais la bas ! Je vous conseille le quartier un peu en dehors de la ville de Florida Blanca ou vous pouvez aller retrouver Nestor a la casa de la culture ou cherchez le Duke sur Warmshowers !

Cali est très jolie aussi et la bien sur il faut contacter EnbiciArte et aller faire un tour a  l'alliance française !

Medellin est très vivant. J'adore le fait que les gens se retrouvent de manière informelle dans la rue ou es parcs pour boire un verre, discuter, danser, jouer de la musique. Et je vous conseille le tour des sculptures de Botero dans le centre... et l'alliance française ! Et mention spéciale au jardin botanique avec le Mariposeria

Bon si vous voulez suivre mes traces en Colombie : Débarqué a Cartagena du Ferry avec Elif (rappelez-vous la Turque avec qui je roulais avec Mike en Amérique centrale), nous avons continué jusqu’a Barranquilla puis Cienaga (ou ils fêtaient le festival du caïman, d'après l'histoire d une gamine dévorée par un caïman...). J'ai ensuite laissé Elif qui a continué vers Santa Martha et le Venezuela. J'ai appris plus tard qu’elle avait eu dans ce pays un accident avec un car : elle n'a rien eu mais son velo était complètement détruit. Aux dernières nouvelles elle était revenue en Colombie pour le faire réparer et vient de reprendre la route. elif

J'ai continué seul vers Bucaramanga. En chemin j'ai rencontré une très sympathique famille de français en Camping car : Fred et Céline et leurs deux filles Anaïs et Nina. On s'est recroisés par la suite et avons gardé le contact. J'ai rencontré aussi deux cyclistes de Bogota, Romero et Jerman, qui m'ont expliqué la vie en Colombie ! Ils m'ont rappelé l'épisode de la petite fille prise dans la boue après  l'éruption d un volcan en 1985 dont l'agonie a été filmée pendant des heures par les télévisions du monde. Je ne me souvenais pas que  c'était en Colombie mais cette tragédie m'avait marqué quand j'étais jeune. 

En chemin j'ai aussi rencontré Nestor, artiste qui construit notamment des dinosaures, des ours géants en peluche et fait de jolies peintures et qui séoccupe de la Casa de la culture de Florida Blanca. Plus triste, j'ai rencontré aussi Maria, qui revenait de son ablation du sein et m'a raconté ses séances de chimiothérapie, très poignant.  A Bucaramanga je me suis donc arrêté chez Natalia,  ou j'ai aussi rencontré El Duke, artiste peintre de Warmshowers que j'ai recroisé a Medellin pour le forum mondial de la bicyclette. J'ai continué vers Aratoca et passe le Canyon de Chicamocha, un vrai four avec une pente pas possible, je crois que j'ai bu 7 litres d'eau sur 20 kilomètres, mais très joli !

Un petit crochet vers Barichara, m'a permis de croiser plusieurs voyageurs bien sympas et même de faire un boeuf guitare Ukulélé avec Jean et Valérie, un couple de français. 

Un peu plus loin à Oiba je suis tombé sur Alfonso, un joueur de guitare et de Tiple, un instrument a cordes typiquement colombien. J ai eu droit a une démonstration de guitare et de tiple. Si vous voulez l'ecouter, son groupe c'était Luceros de Oiba apparemment fameux à la fin des années 60. Vous pouvez voir sur Youtube un de leurs tubes et une interview récente de Alfonso Un peu les Beatles locaux...

Un peu plus loin j'ai rencontré deux couples sympas dans un restaurant : Matthias et Emilce, un couple suisso  colombien. Lui est venu a velo il y a quinze ans, a demandé a la patronne du restaurant si il pouvait planter la tente... et n est jamais reparti !

Et j y ai rencontré aussi un couple franco colombien cette fois. Maryse et Hernando. Apres ses études, Maryse a décidé de faire un voyage en Espagne, et s'est retrouvée dans le même avion que Hernando, colombien venu étudier en Europe... Il  la ramenée en Colombie ou elle est devenue professeur au Lycée français de Bogota, tandis que lui s'occupait de la plantation de Canne a sucre familiale. Aujourd´hui a la retraite, elle a des projets d écomusée dans la plantation.

A Barbosa je suis resté pas mal de temps chez Javier et Maira, et leurs familles respectives. Très accueillants, ils m'ont fait découvrir Villa de Leyva, avec sa place immense, m'ont raconté l'histoire de Bolivar, le libérateur... et m'ont entraîné dans plusieurs soirées Karaoké, notamment chez Neilla, une triathlète orthodontiste qui a vécu en France et est fan de Sinsemillia ! Bon je me suis pas mal entraîné du coup avec la version espagnole par shakira de je l aime a mourir de Francis Cabrel... Je vous laisse imaginer le massacre...

Je suis ensuite monté vers Tunja et en chemin je suis donc passé devant la fierté de la région : le village de naissance de Nairo Quintana, coureur cycliste colombien. Bon j'ai aussi testé les Almojabanas, pains au fromage très bons.

J'ai continué jusqu'à Tunja et la famille de Javier et Claudine. C'était aussi la première fois que j'arrivais a 3000 mètres d'altitude... et il faisait bien frais le soir ! J'ai pris un bus pour aller voir Raquira et ses potiers (qui apparemment se sont spécialisés dans les cochons tirelires...) ou j'ai retrouvée Nathalie, une française croisée a Barichara. A Tunja je vous conseille vivement la visite du couvent San Augustin et notamment faites vous raconter l'histoire du fantôme par le responsable de la bibliothèque des enfants ! Demandez aussi conseil au responsable de la cinémathèque, qui est intarissable sur le cinéma colombien (ses recommandations : les films de Victor Gaviria et notamment La vendedora de rosas ou Rodrigo D no Futuro ou encore les films La estrategia du Caracol ou Perro come Perro... liste complète sur demande !!!). Alors que je pensais continuer sur Bogota je me suis dit qu’il serait plus sage de faire marche arrière pour me rendre a Medellin et assister au Forum mondial de la bicyclette. Je repars vers Barbosa, je passe a Cimitara, A Puerto Berrio j’ai réussi à me faire inviter par un professeur d'anglais. A Cisneros j'ai rencontré Juan, un cycliste très sympa qui m'a invité a manger et accompagné de l'autre coté du col (j'aurais pu faire le feignant et prendre le train a touristes qui passe par le tunnel, en fait un wagonnet propulsé par une moto). De l'autre coté c'est un festival d'oiseaux de toutes les couleurs. Arrivé a Medellin je serai hébergé par un prof de mathématique, Alejandro qui me fera découvrir la ville avec son amie Juliana. Nous irons également faire une cérémonie quasi chamanique dans les bois avec un groupe de ses amies. Au FMB4 j ai retrouvé le Duke de Bucaramanga. Et Nacho venu de Tepic au Mexique ! J'ai ensuite été hébergé par Géraldine, et son mari fan de vélo électrique (il faut dire que ça monte sec sur les faubourgs de Medellin). J'ai rencontré Daniela qui gère a La Merced une association d'aide et de réinsertion pour femmes battues. Très impressionnant. J'irai faire une petite randonnée a Angelopolis avec la soeur de Géraldine, Carolina, et ses amis. Un coin de nature très préservé car il appartenait au Narcotrafiquant local avant d être annexé par l'état après son arrestation... J'ai  continué par la vallée de Cauca très jolie. Je rattraperai presque Jean Beliveau, un canadien qui marche autour du monde depuis des années. Apres BolonBolo et des campings dans la nature ou avec les gens qui lavent les camions, je continue en me régalant d'un fruit local, le Chontaduro. Une bonne montée pour atteindre Manizales ou je serai hébergé par des amis de Daniela, Andres et Daniela. Je leur préparerai quelques plats français...

A Pereira je rencontrerai Gregorio qui m'hébergea dans son magasin de velo IBS, ou Frida aura droit a un nettoyage complet ! Arrivé a Salento j'aurais une pensée pour mes amis Mag Arnaud et Perrine disparus un an auparavant. A Armenia je m'arrêterai chez Hernando, un contact Warmshowers, quasi une casa de Ciclista. Il est spécialiste de la construction en Guadua une sorte de gros bambou local. route-campagne

La j’ai eu droit à un bon tremblement de terre, 6.6, mais sans mal ! 

Je continue sur la route du Café avec des plantations de tous les cotés. A Tulua incroyable je tombe sur Eugenio et sa femme, que j avais croisés a Chiriqui, au Panama ! El mundo es un pañuelo ! Ils m´hébergeront quelques jours et bien sur je leur ferai quelques petits plats français. 

Plus loin je croiserai les énormes trains de canne à sucre, des camions avec plus de 5 remorques ! Arrivé a Cali je retrouve Diego et le groupe EnbiciArte avec qui je découvrirai la ville. Je croiserai lors d une sortie une star locale de Reggaeton en vélo avec sa famille, Jr Jein. Je ferai une présentation à L alliance Française grâce a Ariane pour la fête de la Francophonie puis je dînerai avec Philippe, le directeur, un passionné de Cuisine. Je me baladerai pas mal avec les membres de EnBiciArte, Oscar, Ever, John. Je retrouverai également Ariane qui me racontera son parcours atypique. Elle me présentera un autre français, Romain, professeur d'économie... dont le frère a joué au Rugby a Antony comme moi !!! El mundo es un Pañuelo... Oscar méexpliquera comment fabriquer ses propres sacoches de velo ou  encore fabriquer une barre pour tracter un cycliste. Je quitterai Cali pour Santander puis Popayan ou je retrouverai Véronique et Ricardo, des amis d Ariane. Leur maison en Adobe et Guadua est tout simplement impressionnante.  Je leur ferai ma fameuse Tarte au citron meringuée et les aiderai à débrouiller leurs problèmes d'ordinateur. En discutant je m'apercevrai qu’ils ont hébergé deux ans plus tôt deux cyclistes, Max et Sophie, mes amis de Valence ! El mundo es un pañuelo...

LasLajasAprès Popayan, jolie ville coloniale, je continuerai ma route et rencontrerai Claus, un autrichien a vélo qui roule en alternance depuis plus de 10 ans ! Il est moniteur de ski l'hiver en Autriche a Zillertal et pédale l'autre moitié de l'année dans le monde. Tres sympathique et drole, en plus un artiste photographe et peintre, mais il ne faut pas essayer de le suivre sur la boisson... Nous roulerons ensemble jusqu’a Pasto ou nous nous arrêterons dans un superbe hôtel art déco. Nous y rencontrerons deux cyclistes canadiens Jeff et Rose qui a 60 ans pédalent en Amérique du sud. Nous continuerons avec Claus et après un petit col à 3200 m nous arriverons Ipiales. La aussi un excellent arrêt Warmshowers chez Oscar, incontournable. Nous y rencontrerons un couple de cyclistes américains, Seth et Amanda, venus tous droits de Pennsylvanie, de la ville de Lancaster, connue pour ses Amishs (c est la qu'a été tourné le film Witness) ou la chanteuse Taylor Swift (dont je ne connaissais absolument pas l’existence...). Nous y rencontrerons aussi Matt, cycliste américain et Carlos, cycliste de Colombie. Après une nuit dans la confortable cabine d'un camion, et une visite de l'impressionnante cathédrale de Las Lajas, bâtie sur un pont au dessus de la rivière, nous partirons à 4 avec Claus Seth et Amanda vers la frontière avec Equateur...

Je vous raconte ça très vite !

Alain
Mise à jour le Vendredi, 25 Septembre 2015 12:45